RENDEZ-VOUS AU 06 32 19 18 67

Le shiatsu est né au Japon au début du 20e siècle, avec la volonté de valoriser la thérapie manuelle. Il associe savoirs millénaires et techniques modernes.

Histoire du shiatsu

Origines

Le massage thérapeutique est introduit au Japon en 602 avec la médecine traditionnelle chinoise dont il fait partie. On le nomme alors amma - littéralement « calmer avec les mains ». Au fil des siècles, l'amma (ou anma) s'éloigne de sa vocation thérapeutique pour s'orienter vers la relaxation et le bien-être.

Développement

Le shiatsu est créé pour préserver la thérapie manuelle. Il apparaît comme une synthèse des principes de l’acupuncture, du massage traditionnel, du Do-In (auto-massage) et des connaissances modernes en anatomie et physiologie.
Le terme « shiatsu » est utilisé pour la première fois en 1919 par Tenpeki Tamaï. Plusieurs maîtres japonais développent ensuite leur propre style.

La pratique s'enrichit de découvertes occidentales pour répondre à certains troubles, dans une logique de prévention. Les échanges avec les États-Unis ajoutent des techniques de chiropraxie et d'ostéopathie à l'approche traditionnelle.

Reconnaissance

En 1954, le Ministère de la santé japonais reconnaît le shiatsu comme une thérapie manuelle et le distingue du massage en 1964. Le shiatsu se répand ensuite en Amérique du Nord et en Europe.

En mai 1997, le Parlement européen l’inscrit parmi les médecines complémentaires dignes d'intérêt. Le shiatsu est pleinement établi en Autriche et en Suisse.

En France, l'État reconnaît le titre professionnel de « Spécialiste en shiatsu » depuis juillet 2015.