Vous êtes nouveau ici ? Recevez gratuitement le guide "Trouvez votre équilibre postural" pour améliorer votre posture. Cliquez ici pour le télécharger ! Vous recevrez l'actualité de shiatsu-horizon avec plein d'astuces pour prendre soin de vous naturellement.
Mieux se connaître pour gérer le stress
Le stress fait partie de notre quotidien et pour cause : c'est une réaction de notre propre organisme.

Chacun réagit différemment et comprendre son stress permet de trouver des solutions personnalisées. Car le stress a beau être un phénomène biologique normal, pas question de se laisser envahir ! C'est notre confort de vie qui est en jeu.

Découvrez comment décrypter puis désamorcer le stress. 

Le stress : un mécanisme salutaire à condition d'être provisoire

À l'origine du stress : une réaction de défense biochimique ancestrale.

Indispensable dans un environnement préhistorique hostile, notre système d'adaptation devrait être moins sollicité aujourd'hui. Pourtant, il demeure aussi sensible. Il s'emballe pour des situations qui paraîtraient bien confortables à nos lointains ancêtres !

Comment se dire …
… que l'araignée dans le salon n'est pas un serpent venimeux ?
… que rater un entretien d'embauche n'est pas perdre une course contre un léopard ?
… qu'un enfant qui traîne à se préparer ne compromet pas la survie de la tribu ?
… qu'un embouteillage n'est pas une chasse au mammouth ?
… qu'une réunion de travail n'est pas un duel avec un prédateur affamé ?

En fait, tout est une question de référence. Notre histoire conditionne notre rapport au stress. Heureusement, nous continuons à l'écrire, chaque jour de notre vie.

L'agent stressant peut être physique (douleur, maladie, toxine, température extrême) ou psychique (événement, personne ou supposition) perçus comme une menace.

En réaction, l'organisme met en œuvre un plan de bataille ultra-perfectionné. Il s'en suit une cascade de réactions hormonales et nerveuses provoquant :

  • accélération du rythme cardiaque et respiratoire,
  • élévation de la pression artérielle,
  • accroissement de la vigilance,
  • surcroît des niveaux de sucre et de cholestérol dans le sang,
  • augmentation de la température corporelle,
  • transpiration excessive,
  • tensions musculaires,
  • arrêt de la digestion,
  • transformation de la peau,
  • modification de l'humeur et du comportement.

Ces réflexes sont destinés à affronter ou à fuir l'agent stressant. Le corps établit des priorités de fonctionnement pour accéder à des ressources supplémentaires. Le stress est donc un mécanisme d'adaptation aussi évolué que salutaire à condition d'être de courte de durée.

Tout est nocif. Le bon dosage différencie le poison du remède.

Paracelse, médecin du 16e siècle

Si le stress devient chronique : il fait le terrain de pathologies. C'est un cercle vicieux car la maladie est elle-même est facteur de stress.

Reconnaître les symptômes de stress chronique :

Symptômes physiques : douleurs, tensions musculaires, troubles digestifs, sommeil perturbé, maux de tête, souffle court, fatigue, vertiges, ulcères, système immunitaire affaibli, arrêt des règles, règles douloureuses, infertilité (féminine et masculine), hypertension artérielle, cholestérol, diabète de type 2, altération du développement de l'enfant, vieillissement accéléré de l'adulte.
Symptômes émotionnels : agitation, nervosité et inquiétude accrues, crises de larmes ou de nerfs, anxiété, irritation, tristesse, baisse de la libido, faible estime de soi.
Symptômes intellectuels : difficultés à se concentrer, inattention, oublis, indécision, perception négative de la réalité, désorganisation.
Symptômes comportementaux : modification des conduites alimentaires, difficultés relationnelles, agressivité, isolement, apparition ou renforcement d'addictions (tabac, alcool, café, sucre, jeux vidéos, drogues, etc.).

Derrière le stress se cachent bien souvent des scenarii imaginaires et des émotions bien réelles.

L'expression « Et si » suivie de tous les cataclysmes possibles a les pouvoir de nous faire perdre nos moyens.

Le stress, c'est du c.i.n.é !

C'est avec cet acronyme que Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences explique le stress.

cinéma
Magie, suspense, innovation, héros en danger : le stress est un scénario à succès.

 

C comme contrôle faible. Vous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation.

Vous attendez une décision qui ne dépend pas de vous.
Vous êtes coincé(e) dans les embouteillages alors que vous allez à un rendez-vous important.

I comme imprévisibilité. Quelque chose de complètement inattendu se produit ou vous ignorez ce qui va arriver.

Votre quotidien est plein de surprises et vous débutez chaque jour en vous demandant ce qui va arriver.
Vous ignorez les sujets d'examen qui vont sortir.

N comme nouveauté. Quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se présente.

Toutes les premières fois.

E comme ego menacé. La représentation que vous avez de vous-même est mise à l’épreuve. Tout ce qui touche à l'image de soi (y compris en bien parfois) est perçu comme une menace par un ego attaché à lui-même.

Examen, entretien professionnel, réunion de travail, séance de coaching.

La perte de Contrôle, l’Imprévisibilité, la Nouveauté et la menace de l’Ego, provoquent invariablement une réaction de stress.

Chaque personne a sa recette pour combiner ces ingrédients entre eux. Vous êtes unique : votre stress aussi.

Décryptez votre scénario préféré :

  1. Quel est votre épisode de stress psychologique le plus récent ?
  2. Comment ce stress s'est-il manifesté ? Décrivez vos réactions.
  3. Quel(s) ont été le(s) déclencheur(s) du stress ?

- Avez-vous senti que vous perdiez le contrôle ?
- Avez-vous été perturbé(e) par la surprise ou l'imprévisibilité de ce qui allait arriver ?
- Avez-vous été mis(e) en difficulté par la nouveauté ?
- Vous êtes-vous senti(e) menacé(e) ou agressé(e) d'une quelconque manière ?

Choisissez et complétez votre réponse pour chaque question :
  • Peut-être un peu car…
  • Oui, en effet…
  • Non, parce que…

Faire cet exercice après un épisode de stress permet de mieux se connaître et de dédramatiser bien des situations !

J'y reviens moi-même régulièrement. Ça m'aide à réguler mon niveau de stress mais aussi à adopter des comportements plus adaptés ensuite.

Avec de l'entraînement, on peut ainsi, de plus en plus souvent, désamorcer ou transformer le stress inutile AVANT d'exploser ou d'imploser.

Selon l'origine et les manifestations de votre stress, des professionnels peuvent vous accompagner : médecins, psychologues, sophrologues, spécialistes en shiatsu, etc. Ils vous donneront les outils dont ils disposent en fonction de vos besoins mais c'est à vous de faire le gros du travail. Personne n'a de baguette magique. ;-)

En quoi le shiatsu peut-il vous aider à gérer le stress ?

  • Élimination des tensions

Le stress libère une importante quantité d'énergie qui, si elle n'est pas dépensée, se cristallise et crée des tensions. Le shiatsu permet de libérer les tissus et d'améliorer la circulation.

Et après ?

La sensation de bien-être est naturellement addictive.

Je me souviens d'un avis client d'il y a quelques années qui notait avec humour en point faible :

Cela crée une certaine dépendance, on devient accro à son bien être, on se met à faire attention à soi.

Cette recherche de bien-être guide vers la meilleure façon de prendre soin de soi. Cela peut être : recevoir un shiatsu régulièrement, améliorer sa posture, adopter une nouvelle hygiène de vie (hydratation, alimentation, sommeil), faire du sport, travailler autrement, etc.

  • Conscience du corps

Difficile de prendre soin de soi quand on est coupé de son propre corps.

Le stress a cette capacité étonnante de nous déconnecter de nous-même. Selon notre tempérament, il se traduira par des pensées incessantes, des maux de ventre ou des tensions localisées. Si on se laisse envahir, toute notre attention se trouve bientôt portée sur la zone en souffrance au détriment d'une conscience globale de notre être.

Le shiatsu ramène à une écoute de soi particulière.

Respiration, mouvement, circulation. Au cours d'une séance de shiatsu, tout nous invite à revenir dans notre corps, à en ressentir et en respecter chaque partie.

  • Équilibre du corps et de l'esprit

La plupart du temps quand la charge mentale augmente, l'activité physique diminue. Les pensées s'accélèrent alors que le corps se figent. On réfléchit plus (parfois dans le vide) et on bouge moins.

Comme nous restons un TOUT, c'est l'être tout entier qui en souffre.

Par son approche holistique (=globale), le shiatsu s'intéresse tant au corps qu'aux manifestations émotionnelles et psychologiques. Corps, cœur et âme s'associent pour faire de vous l'individu unique que vous êtes. Il est juste que l'ensemble soit considéré.

Ceux qui ont déjà reçus un shiatsu le savent, la détente qu'il procure va au-delà du physique. En passant par le corps, le shiatsu ramène à l'unité de l'être.

Quand l'énergie circule mieux dans le corps, les modes de perception se normalisent et les facultés sensorielles reprennent de la valeur, ce qui renforce la confiance en soi. À cela s'ajoute une respiration plus ample, car les tensions musculaires se sont attendries, libérant la cage thoracique. L'espace intérieur ainsi retrouvé n'est plus perçu en tant que défi ou n'engendre pas de peur, car cette sensation d'ouverture s'accompagne d'un sentiment de plénitude. L'être peut, avec moins de crainte, refaire connaissance avec lui-même, en laissant le corps apprivoiser l'esprit.

Isabelle Laading, Shiatsu, voie d'équilibre

Maintenant, à vous.

Dites-moi dans les commentaires : comment dépassez-vous votre stress ?

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest.
0 Characters
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement